My Trend Lab

My Trend Lab

Menu
Meet Pauline 90S Kid

Meet Pauline 90S Kid

Can you describe yourself in 3 words

Humanist - frank - anxious

What are your plans for the coming year?

Succeed my master, develop my channel youtube, try to take a step back from some things, stop anxiety attacks, be happy (love? Lol)

Peux-tu te décrire en 3 mots

Humaniste - franche - anxieuse

Quels sont tes projets pour l’année à venir ?

Réussir mon master, développer ma chaine youtube, essayer de prendre du recul par rapport à certaines choses, arrêter les crises d’angoisse, être heureuse (amoureuse ? Lol)

I always say that I'm shy and people do not believe me but I think I still have that latent insecurity deep inside me that sometimes comes up strongly when I find myself in a situation where a group of people where I do not feel uncomfortable. Today I'm 23 years old, I know that I probably have more defects than qualities but I think, however, to have more maturity and reflection than several years ago.

In any case, I am much more happy!

Pauline

Meet Pauline 90S Kid

Can we show a little more love to each other please? Respect animals and the planet is important too. LOVE LOVE LOVE

Pauline

What is your personal journey?

I grew up in Brive-la-Gaillarde, Corrèze. It's not really south west but we still have some olive trees, we eat chocolate and we put our shopping in pockets. I would say that what characterized my childhood and adolescence is the lack of confidence in me. Already in Elementary School I felt insecure compared to my physical, I was always a child coated, compared to my hair (obviously), compared to my skin color, compared to the eyes of others on me in fact . My mother once told me that I came back from the daycare and told her that a boy had told me I was black and I asked my mother, "But mom, look, I'm not black, huh? I'm not black "showing him my arm. Already at that time I was confronted with my difference. Being different is all that I feared ... I think that in the years that followed ( Elementary School) I tried to overcome my lack of confidence by returning as much as possible to the norms but it was not possible ... frizzy hair relaxed will never be accepted as a standard, despite all that we want to make us believe:

"you cheat, we know they are not like your hair in real" (but by the way, shut the fuck up) ...

Then followed some daddy issues in high school and high school that did not help and who, I think, pushed me to totally reject my Senegalese origins. We add that to the difficulties of boyhood and the first human relationships: friendship, love, social positions, hierarchy ... That's when I arrived in Paris and I met non-white people who were not from my family that I was able to realize that this part of me that I rejected was not just a "nuisance" but rather a plus. I then began to embrace my Senegalese origin. It allowed me to get closer to my father, to better understand him, he learned to trust me and now we are really close!

I don't know if I care about my mother's "social" side (she worked all her life as an executive in adult education centers in order to reintegrate them professionally) but I ended up studying sociolinguistics . This is a subject that is not well known, I think.

Most of the time people do not really know what it's referring to but it's a subject that affects many areas of sociology (racism, gender, social relations, sexuality, etc.), it's close to ethnosociology but while going through elements of the speech. We don't realize how much the way we express ourselves reveals where we come from and who we are. I would say that today I am a most ordinary human being. I had complexes. I can be the most humanist on earth and at the same time the greatest of all the rage. I love humans as much as they despair me! I can push fucking whores and in other situations manage to take on me.

Quel est ton parcours personnel ?

J’ai grandi à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. C’est pas vraiment le sud ouest mais on a quand même quelques oliviers, on mange des chocolatines et on met nos courses dans des poches. Je dirais que ce qui a caractérisé mon enfance et mon adolescence c’est le manque de confiance en moi. Déjà en primaire je me sentais en insécurité par rapport à mon physique, j’ai toujours été une enfant enrobée, par rapport à mes cheveux (évidemment), par rapport à ma couleur de peau, par rapport aux regards des autres sur moi en fait. Ma mère m’a racontée une fois que je suis rentrée de la garderie en lui disant qu’un garçon m’avait dit que j’étais noire et j’ai demandé à ma mère « mais maman regarde, je suis pas noire hein ? Je suis pas noire » en lui montrant mon bras. Déjà à cette époque j’étais confrontée à ma différence. Être différente c’est tout ce que je redoutais … Je pense que dans les années qui ont suivi (mon primaire) j’ai tenté de surmonter mon manque de confiance en rentrant le plus possible dans les normes mais c’était pas possible … Des cheveux crépus défrisés ne seront jamais acceptés comme une norme, malgré tout ce qu’on veut bien nous faire croire : « tu triches, on sait qu’ils sont pas comme ça tes cheveux en vrai » (mais ta gueuuuuule)…

Puis s’en est suivi quelques daddy issues au collège et au lycée qui n’ont pas aidé et qui, je pense, m’ont poussé à totalement rejeter mes origines sénégalaises. On ajoute ça aux difficultés de l’adolescence et les premières relations humaines : l’amitié, l’amour, les positions sociales, la hiérarchie … C’est quand je suis arrivée à Paris et que j’ai rencontré des personnes non-blanches qui n’étaient pas de ma famille que j’ai pu me rendre compte que cette partie de moi que je rejetais n’était en fait pas qu’une « nuisance » mais au contraire un plus. J’ai alors commencé à embrasser mon origine sénégalaise. Ça m’a permis de me rapprocher énormément de mon père, de mieux le comprendre, il a appris à me faire confiance et maintenant on est comme cul et chemise !

Je ne sais pas si je tiens mon côté « social » de ma mère (elle a travaillé toute sa vie en tant que cadre dans des centres de formation pour adulte dans le but de les réinsérer professionnellement) mais j’ai finis par étudier la sociolinguistique. C’est un sujet qui n’est pas assez connu je pense.

La plupart du temps les gens ne savent pas trop à quoi ça fait référence mais c’est un sujet qui touche beaucoup de domaines de la sociologie (racisme, genre, rapports sociaux, sexualité, etc), ça se rapproche de l’ethnosociologie mais tout en passant par des éléments du discours. On ne se rend pas compte à quel point la manière dont on s’exprime révèle d’où l’on vient et qui l’on est. Je dirais qu’aujourd’hui je suis un être humain des plus banals. Je suis complexe. Je peux être la plus humaniste de la terre et en même temps la plus grande de toutes les rageuses. J’aime les humains autant qu’ils me désespèrent ! Je peux pousser des putains de gueulantes et dans d’autres situations réussir à prendre sur moi.

Je dis toujours que je suis timide et les gens ne me croient pas mais je pense que j’ai toujours cette insécurité latente au fond de moi qui parfois ressurgit fort quand je me trouve dans une situation où un groupe de personnes où je ne me sens pas à l’aise. Aujourd’hui j’ai 23 ans, je sais que j’ai sûrement plus de défauts que de qualités mais je pense par contre, avoir plus de maturité et de réflexion qu’il y a plusieurs années.

En tout cas, je suis bieeeen plus heureuse !

Meet Pauline 90S Kid

Quelle est ton expérience de vie la plus significative positive et négative et comment t’as t’elle impacté ?

Positive : être venue vivre à Rennes pour la rentrée 2016. J’y ai rencontré des personnes exceptionnelles dont j’ai beaucoup appris et qui me soutiennent d’une manière incroyable. Sans eux je n’aurais pas pu surmonter tout ce qu’il s’est passé dans ma vie ses dernières années. Je peux être 100% moi même avec eux et ne pas me « censurer », ils me connaissent, savent comment je réagis, savent quoi me dire pour m’apaiser. Ils sont toujours présents, je sais vraiment que je peux compter sur eux, c’est vraiment comme une famille. L’amitié la vraie. J’ai tellement eu d’amitiés foireuses par le passé que je pense pouvoir dire que mes amis de Rennes sont vraiment … plus que des amis !

Négative : le décès de ma maman. On a appris sa maladie en novembre, elle est entrée à l’hôpital en mars et est partie fin avril 2017. Quand tu vois rien venir comme ça, je te promets que tu vois la vie différemment. J’ai énormément pris sur moi pour faire face et être là pour ma petite sœur et mon père. J’ai pris en maturité d’un coup, je suis devenue totalement indépendante financièrement pour ne pas être un poids pour mon père. Je suis devenue aussi très anxieuse et j’ai régulièrement besoin de m’aérer la tête loin de tout car j’accumule énormément de pression dans mon quotidien. J’ai perdu un pilier.

Quelle est ton expression préférée ?

« C’est trop stylé », « C’est stylé », « Stylé »

Meet Pauline 90S Kid

J’ai visité des villes tellement différentes les unes des autres que je peux pas choisir.

A Istanbul j’ai adoré les mosquées, en Grèce les gens sont tellement gentils, Londres est une ville incroyable et le Sénégal c’est mon pays. Je rêve de visiter Cuba, la Corée du Sud, le Brésil, le Canada, les Caraïbes, la Polynésie fr, l’Afrique du sud, le Magreb, l’Asie du sud-est … En fait c’est pas un pays que je rêve de visiter mais la planète !

Pauline

What are your musical and artistic influences?

About Music I passed a little by everything: from Lorie to Tokio Hotel to the KPOP through BB Brunes, Beyoncé, Yannick Noah, Chris Brown, Simple Plan, Evanescence, Eth ... Today, I always listen to all Childish Gambino, Bruno Mars, Dead Obies, The Chainsmoskers, Khalid, etc ... In fact I love listening to music I can dance to. (and as I like to dance on everything ... I have a variety of musical tastes) My passion since childhood is dance, I even have a channel where I post "KPOP dance cover" where I resumed choruses of my favorite bands. So I would say that dancers like Lee Taemin, Taeyang have seriously influenced me. Just like famous dance studios 1Million Dance Studio (Yoo Junsun this dancer I love him!), USA Millenium Dance Complex

Quelles sont tes influences musicales et artistiques ?

Niveau musical je suis passée un peu par tout : de Lorie à Tokio Hotel jusqu’à la KPOP en passant par BB Brunes, Beyoncé, Yannick Noah, Chris Brown, Simple Plan, Evanescence, Eths … Aujourd’hui, j’écoute toujours de tout Childish Gambino, Bruno Mars, Dead obies, The Chainsmoskers, Khalid, etc … En fait j’adore écouter des musiques sur lesquelles je peux danser. (et comme j’aime danser sur tout bah … j’ai des goûts musicaux assez variés) Ma passion depuis gamine c’est la danse, j’ai même une chaîne où je postais des « KPOP dance cover » où je reprenais des chorées de mes groupes préférés. Du coup je dirais que des danseurs comme Lee Taemin, Taeyang m’ont grave influencée. Tout comme des studios de danse archi connus 1Million Dance Studio (Yoo Junsun ce danseur je l’aime d’amour !), aux USA Millenium Dance Complex

Meet Pauline 90S Kid

What is your totem animal

The giraffe: large, elegant, graceful, very powerful when it is considered harmless, the butterfly too but for more personal and spiritual reasons.

Quel est ton animal totem

La girafe : grande, élégante, gracieuse, très puissante alors qu’on la pense inoffensive, le papillon aussi mais pour des raisons plus personnelles et spirituelles.

Which kingdom are you queen?

None, I want to be the queen of nothing at all there are too many responsibilities and obligations, no thanks

What goddess are you?

The Egyptian goddess Maat, goddess of order, balance of the world, fairness, peace, truth and justice! (just that haha)

De quel royaume es-tu la reine ?

Aucun, je veux être la reine de rien du tout y a trop de responsabilités et d’obligations, non merci

Quelle déesse es-tu ?

La déesse égyptienne Maât, déesse de l’ordre, de l’équilibre du monde, de l’équité, de la paix, de la vérité et de la justice ! (rien que ça haha)

Meet Pauline 90S Kid

What is your philosophy of life?

Life does not send trials that we are not able to overcome

What are your beauty secrets?

Drink plenty of water, cleanse well, hydrate your skin, let your skin breathe and take the sun. For the hair, do not wash them too often, make protective hairstyles and adapt his routine to his hair type and therefore define his hair type.

Quelle est ta philosophie de vie ?

La vie n’envoie pas d’épreuves qu’on n’est pas capable de surmonter

 Quels sont tes secrets de beauté ?

Boire beaucoup d’eau, bien se démaquiller, bien s’hydrater la peau, laisser sa peau respirer et prendre le soleil. Pour les cheveux, ne pas les laver trop souvent, faire des coiffures protectrices et adapter sa routine à son type de cheveux et donc bien définir son type de cheveux.

Meet Pauline 90S Kid