My Trend Lab

My Trend Lab

Menu
 Vincha  Album Qui dit Mieux ?

Vincha Album Qui dit Mieux ?

 Vincha  Album Qui dit Mieux ? Vincha  Album Qui dit Mieux ?

Vincha, "the least hardcore rapper of the 93", reveals Il Viendra, new extract of his last album Who says Better? From rap to song, Vincha animates a realistic and ironic cabaret that makes fly at each title and we hangs a smile accomplice on the face.
Parisian life, girls, the thirst for freedom, Vincha has sufficiently rolled her bump to offer a mature and lucid look on life and society, all on a modern song that owes as much to the great French tradition as to the new ones Horizons offered by hip-hop.
Who says better ? Is a personal album, funny, touched by grace, between emotion and derision on sounds concocted essentially in pairs with Tom Fire. Between hip-hop and melodies, Vincha tells of his life, of which his birth, evokes his mother, and in Il Viendra, idylles not ideal. The video was directed by David Biet, with whom Vincha has crossed the Moroccan desert, and concludes the trip to Marrakech.

Vincha« le rappeur le moins hardcore du 93 », dévoile Il Viendra, nouvel extrait de son dernier album Qui dit Mieux ? Du rap à la chanson, Vincha anime un cabaret réaliste et ironique qui fait mouche à chaque titre et nous accroche un sourire complice sur le visage.

La vie parisienne, les filles, la soif de liberté, Vincha a suffisamment roulé sa bosse pour offrir un regard mature et lucide sur la vie et la société, le tout sur un chant moderne qui doit autant à la grande tradition française qu’aux nouveaux horizons offerts par le hip-hop.

Qui dit mieux ? est un album personnel, drôle, touché par la grâce, entre émotion et dérision sur des sons concoctés essentiellement en binôme avec Tom Fire. Entre hip-hop et mélodies, Vincha raconte sa vie, dont sa naissance, évoque sa maman, et dans Il Viendra, les idylles pas idéales. Le clip a été réalisé par David Biet, avec qui Vincha a traversé le désert marocain, et conclut le voyage à Marrakech.

 Vincha  Album Qui dit Mieux ?

Vincha is a French musician nurtured by multiple influences, Vincha writes texts well done on hip-hop and manouche rhythms. In short: Vincha has the banter and it feels! The artist was discovered by Le Move, his songs are hailed by France Inter.
Between hip-hop and melodies, Vincha tells his life, including his birth and evokes his mother in a moving and funny way (Lapis-Lazuli). The recurring theme of this collection of songs: love. Vincha has the sense of the formula when he evokes the evenings when "everybody pretends not to notice that something is missing on the board", speaking of idylles not ideal (Il Viendra). But love, is it life in couples? (123 with Emilie Gassin in refrain) with couplets sadly adaptable to the reality of many couples.
So are the songs of Vincha: realism, a point of disillusioned laughter and a feather that does not shrink in front of the (big) feelings, avoiding clichés and macho attitudes that too rappers today enjoy.
Who says Better, a rap album? Yes, but signed by "The less hardcore rapper of the 93 but still straight in his sneakers, at ease" (Le Souague, featuring Hipoccampe Fou). A personal album, funny, touched by grace, between emotion and derision and sounds concocted essentially in pairs with Tom Fire.
"I do not want to dream my life, I want to live my dreams": a formula that slams for an important title, 30 Years. "I'm 30 years old, the diagnosis is obvious / All symptoms are clear, there is no medicine, one eye in front, one eye behind".
Vincha has a sense of humor, and he includes himself in it: "I will see myself burning the boards, burning great scenes, in the hearts of fans making flames," he scales in Des Etincelles. "I may be meant to please a more adult audience but I hope everyone can listen to my sounds. I try not to think about it, I make music for others, but I have to be my first fan. " Vincha is no longer alone.

Vincha est un musicien français façon artiste parigot. Nourri par de multiples influences, Vincha écrit des textes bien léchés sur des rythmes hip-hop et manouches. En bref : Vincha a la gouaille et ça se sent ! L’artiste a été découvert par le Mouv’, ses chansons sont saluées par France Inter.

Entre hip-hop et mélodies, Vincha raconte sa vie, dont sa naissance et évoque sa maman de façon émouvante et drôle à la fois (Lapis-Lazuli). Thème récurrent de cette collection de chansons : l’amour. Vincha a le sens de la formule lorsqu’il évoque les soirées où « tout le monde fait mine de ne pas remarquer qu’il manque un truc au tableau » en parlant d’idylles pas idéales (Il Viendra). Mais l’amour, est-ce la vie en couple ? (123 avec Emilie Gassin au refrain) avec des couplets tristement adaptables à la réalité de beaucoup de couples. 
Ainsi vont les chansons de Vincha : du réalisme, une pointe de rigolade désabusée et une plume qui ne recule pas devant les (grands) sentiments, évitant les clichés et les attitudes macho que trop de rappeurs d’aujourd’hui affectionnent.

Qui dit Mieux, un album de rap ? Oui, mais signé par « Le rappeur le moins hardcore du 93 mais pourtant droit dans ses baskets, à l’aise » (Le Souague, featuring Hipoccampe Fou). Un album personnel, drôle, touché par la grâce, entre émotion et dérision et sur des sons concoctés essentiellement en binôme avec Tom Fire.

Entre hip-hop et mélodies, Vincha raconte sa vie. « L’écriture me permet d’exprimer des choses que je ne dirais pas en temps normal. Comme dire à ma mère que je l’aime ». Ainsi la chanson Lapis-Lazuli où Vincha raconte sa naissance (« Quand de son ventre sortit Vincent, 3 kilos 5, futur rappeur ») et évoque sa maman de façon émouvante et drôle à la fois.
On pense parfois à Akhenaton (pour l’emploi de mots précieux et qui sonnent), mais aussi à l’Oxmo des débuts pour ce goût de la narration, ce storytelling rapologique qu’affectionne Vincha.

« Je ne veux plus rêver ma vie, je veux vivre mes rêves » : une formule qui claque pour un titre important, 30 Ans. « Putain j’ai 30 ans, le diagnostic est évident/ Tous les symptômes sont clairs, il n’y a pas de médicament, un œil devant, un œil derrière ». 
Vincha a de l’humour, et il s’inclut dedans : « Je me verrai bien brûler les planches, incendier des grandes scènes, dans le cœur des fans faire des flammes », balance-t-il dans Des Etincelles. « Je suis peut-être destiné à plaire à un public plus adulte mais j’ose espérer que tout le monde peut écouter mes sons. J’essaie de ne pas y penser, je fais de la musique pour les autres, mais il faut que je sois mon premier fan ». Qu’il se rassure, Vincha n’est plus seul.

 

Facebook