My Trend Lab

My Trend Lab

Menu
Lek la sauveuse d'Éléphants

Lek la sauveuse d'Éléphants

Ici, on vient au secours des éléphants maltraités, exploités. On récupère des éléphants qui ont promené des gens sur leur dos pendant 50 ans ; certains ont servi de taxi jusqu’à l’âge de 60 ans. Alors, une fois qu’ils arrivent ici, c’est la retraite ! Ils ne font que manger, dormir, se baigner et jouer »

Lek

D’habitude, je leur chante des chansons quand ils sont dans l’abri et ils s’endorment tout de suite ! D’une certaine façon, je suis un peu dingue, dingue des animaux ! J’aime les protéger, parce que peu de gens le font. Je pense que je suis née pour parler à leur place, alors je le fais, je parle pour eux.

D’habitude, je leur chante des chansons quand ils sont dans l’abri et ils s’endorment tout de suite ! D’une certaine façon, je suis un peu dingue, dingue des animaux ! J’aime les protéger, parce que peu de gens le font. Je pense que je suis née pour parler à leur place, alors je le fais, je parle pour eux.

Lek Chailert, une Thaïlandaise de 55 ans, consacre sa vie à la cause des éléphants maltraités. Au Elephant Nature Park, le camp qu’elle a créé en 1996, elle propose aux touristes une belle rencontre avec ses protégés, mais sans promenade sur leur dos.

L'Elephant Nature Park est un centre de refuge et de sauvetage pour les éléphants, situé dans le district de Mae Taeng, l'association a pour but de venir en aide à tous les éléphants en difficulté.

 

Lek Chailert and his team are trying to get rid of an ancient practice of mahouts, which consists of locking up and mistreating the elephants for several days in order to better train them. During their visit to the park, tourists also watch a film where we see this cruel dressage system.

For a long time, domesticated elephants worked in forests. They helped the men to cut the trees and pull the trunks. In 1989, when the government banned logging, these elephant lumberjacks found themselves unemployed. It is expensive to take care of and feed an elephant. To earn money, elephants were then massively converted into tourism, hence the famous elephant rides and shows. The elephant has become the tourist emblem of the country and a livelihood for mahouts who are sometimes unscrupulous. It is estimated that between 3000 and 4000 domesticated elephants in Thailand today and around 2000 in the wild in national parks remain today.

Lek tries to give his domesticated elephants a life as close as possible to what it would be in a natural state. To support its park, it has chosen to attract visitors who want to experience a more responsible, more animal-friendly tourism.

Lek, the guardian angel of elephants, is now a true entrepreneur. No fewer than 350 people from Chiang Mai and neighboring countryside work every day at Elephant Nature Park. "Today, young people do not all leave the countryside to look for work in the city, they come to work with us," explains the park manager, who also plays a role in protecting the environment. In spite of the prohibitions, the villagers continue to cut down trees. Then Lek, helped by Buddhist monks, launched more than twenty years ago an original program that saved thousands.

Lek Chailert et son équipe essaient de faire abolir une ancienne pratique des cornacs qui consiste à enfermer et maltraiter pendant plusieurs jours les éléphanteaux afin de mieux pouvoir les dresser. Lors de leur visite au parc, les touristes regardent d’ailleurs un film où l’on voit ce cruel système de dressage.

Pendant longtemps, les éléphants domestiqués ont travaillé dans les forêts. Ils aidaient les hommes à abattre les arbres et à tirer les troncs. En 1989, quand le gouvernement a interdit l’exploitation forestière, ces éléphants bûcherons se sont retrouvés au chômage. Or cela coûte cher de s’occuper et de nourrir un éléphant. Pour gagner de l’argent, on a alors reconverti massivement les éléphants dans le tourisme, d’où les fameuses promenades à dos d’éléphant et les spectacles. L’éléphant est devenu emblème touristique du pays et un gagne-pain pour des cornacs parfois peu scrupuleux. On estime qu’il reste aujourd’hui entre 3000 et 4000 éléphants domestiqués en Thaïlande et environ 2000 à l'état sauvage dans les parcs nationaux.

Lek tente de donner à ses éléphants domestiqués une vie la plus proche possible de ce qu’elle serait à l’état naturel. Pour faire vivre son parc, elle a choisi d’attirer des visiteurs qui veulent faire l’expérience d’un tourisme plus responsable, plus respectueux des animaux.

Lek, l’ange-gardien des éléphants, est désormais une véritable chef d’entreprise. Pas moins de 350 personnes de Chiang Mai et des campagnes voisines travaillent tous les jours au Elephant Nature Park. « Aujourd’hui, les jeunes ne partent pas tous de la campagne pour chercher du travail en ville, ils viennent travailler avec nous », explique fièrement la directrice du parc, qui joue aussi un rôle dans la protection de l’environnement. En effet, malgré les interdictions, les villageois continuent d’abattre des arbres. Alors Lek, aidée par des moines bouddhistes, a lancé il y a plus de vingt ans un programme original qui a permis d’en sauver des milliers.

 

Nous avons choisi ce parc parce que nous avions vu Lek à la télévision, nous savions ce qu’elle faisait ici, que c’était un programme de conservation. Elle vient au secours des éléphants, Des éléphants en train de peindre, de jouer au football, je ne voulais surtout pas voir cela. Je voulais que mes filles comprennent que ce n’est pas un comportement naturel pour un éléphant. Ici, il n’y a rien de tout cela, on les regarde, on les lave, c’est merveilleux. C’est un endroit qui donne vraiment beaucoup d’espoir pour l’avenir des éléphants d’Asie. 

Becky venue du Pays de Galles avec son mari et ses deux filles de 11 et 9 ans.

LEK "The Elephant Whisperer" Interview

Lek la sauveuse d'ÉléphantsLek la sauveuse d'Éléphants
Lek la sauveuse d'ÉléphantsLek la sauveuse d'Éléphants
Lek la sauveuse d'Éléphants

En Thaïlande, beaucoup de gens sont bouddhistes et croient au karma. Dans la religion bouddhiste, on ne doit pas toucher les moines, car c’est signe de mauvais karma. Comme je voyais tant de gens couper les arbres, j’ai eu l’idée de les bénir, de faire porter aux arbres des habits de moines pour les protéger. Quand je transforme un arbre en moine, il ne peut plus être coupé car si quelqu’un le coupe c’est comme s’il faisait mal à un moine. Aujourd’hui personne n’ose toucher aux arbres qui portent une écharpe de moine autour du tronc », raconte-t-elle avec malice.

Lek

Elephant Nature Park est ouvert toute l’année. Excursion de 8h à 17h : 2500 bahts/pers, transport aller-retour depuis Chiang Mai et déjeuner inclus. Possibilité de rester dormir une nuit sur place. Le parc accueille aussi des volontaires à la semaine ou au mois. 

Elephant Nature Park est ouvert toute l’année. Excursion de 8h à 17h : 2500 bahts/pers, transport aller-retour depuis Chiang Mai et déjeuner inclus. Possibilité de rester dormir une nuit sur place. Le parc accueille aussi des volontaires à la semaine ou au mois.