My Trend Lab

My Trend Lab

Menu
The OA la série What The Fuck qu'on a quand même envie de regarder !!!

The OA la série What The Fuck qu'on a quand même envie de regarder !!!

The OA est l'oeuvre de Brit Marling, aka Prairie Johnson et de Zal Batmanglij.
Inconnus au bataillon, les créateurs de la série originale Netflix ont déjà collaboré ensemble à plusieurs reprises. En effet, Brit a participé au scénario de Sounds of My Voice en 2011 et à celui de The East en 2013, deux longs-métrages réalisés par Zal et qui ont connu de francs succès lors de festivals à travers le monde. 

The OA is the work of Brit Marling, aka Prairie Johnson and Zal Batmanglij.
Unknown to the Battalion, the creators of the original Netflix series have already collaborated on several occasions. Indeed, Brit participated in the screenplay of Sounds of My Voice in 2011 and that of The East in 2013, two feature films made by Zal and which have been very successful at festivals around the world.

The OA la série What The Fuck qu'on a quand même envie de regarder !!!The OA la série What The Fuck qu'on a quand même envie de regarder !!!

Prairie Johnson, une jeune fille aveugle adoptée, réapparaît brusquement sept ans après avoir été enlevée. Elle s'identifie désormais comme étant « The OA ». La disparition de sa cécité ainsi que la nature de sa disparition provoquent bien des questionnements chez les autres, mais celle qui était connue sous le nom de Prairie ne semble pas prête à partager ce qu'a été sa vie pendant les sept dernières années...

Prairie Johnson, an adopted blind girl, reappeared suddenly seven years after being abducted. She now identifies herself as "The OA." The disappearance of his blindness, as well as the nature of his disappearance, causes many questions in others, but that which was known as Prairie does not seem ready to share what has been his life for the last seven years. .

The OA la série What The Fuck qu'on a quand même envie de regarder !!!

The OA est unique en son genre, mais risque vite d'en dérouter plus d'un.

En effet, il ne sera pas donné à tout le monde d'accorder du crédit aux partis pris de Brit Marling et Zal Batmanglij, et d'accrocher à la série pour ses choix scénaristiques, de mise en scène ou même ses engagements " religieux ". 
Il est vrai qu'on ne sait pas vraiment ce qu'on regarde, et il est parfois difficile de se laisser embarquer par le caractère riche et fragile de l'histoire contée par Prairie Johnson, qui sonne à la fois si vraie et si fausse. 

The OA is one of a kind, but it can quickly deceive more than one.

Indeed, it will not be given to everybody to give credit to the biases of Brit Marling and Zal Batmanglij, and to hang on to the series for its scenarios, staging or even its "religious" .
It is true that we do not really know what we are looking at, and it is sometimes difficult to be embarked by the rich and fragile nature of the story told by Prairie Johnson, which sounds both true and false .

The OA la série What The Fuck qu'on a quand même envie de regarder !!!