Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
My Trend Lab

My Trend Lab

Menu
Sébastien Layral

Sébastien Layral

Né à Rodez, en 1972, Sébastien Layral a fait ses études à l’école des Beaux-Arts de Toulouse. À la suite, en 1996, il est contacté par la directrice d’un centre spécialisé pour enfants autistes afin de leur créer un atelier et préparer une exposition de leurs différents travaux.
Il travaille deux ans sur ce projet avant de monter son propre atelier et devenir artiste indépendant en 1998.

Dès les prémices du développement de sa démarche, l’artiste travaille l’autoportrait sous différentes formes. Tout d’abord à partir de photos de mannequins, issues de magazines, dont l’image véhicule le cliché de l’idéal féminin. Il en découpe les corps, les recolle sur la toile et remplace les visages par le sien, qu’il aura pris le soin de peindre. Les formats seront divers (du 14 x18 cm au 120 x 200 cm) et certains sont présentés sous forme d’abécédaire. Par ce procédé, il commence à intégrer l’interaction dans son travail, idée qu’il ne cessera plus d’explorer.

Fin 1999, Sébastien Layral est invité par un mécène Ruthénois à produire une exposition au Manoir Saint-Felix à Rodez. Il y présente un travail d'autoportraits, de face, peints sur toile. Ce thème devient alors l’un des supports essentiels au cheminement de sa réflexion sur le portrait, comme une mise en évidence du lien entre le portrait et l’autoportrait, entre l’artiste et son modèle.

Born in Rodez in 1972, Sébastien Layral studied at the School of Fine Arts in Toulouse. In 1996, he was contacted by the director of a specialized center for autistic children to create a workshop and prepare an exhibition of their different works.
He worked two years on this project before setting up his own studio and becoming an independent artist in 1998.

From the beginning of the development of his approach, the artist works self-portrait in various forms. Firstly from photos of mannequins, from magazines, whose image conveys the cliché of the feminine ideal. He carves the bodies of them, puts them on the canvas and replaces the faces with his own, which he has taken care to paint. The formats will be various (from 14 x 18 cm to 120 x 200 cm) and some are presented as a primer. By this process, he begins to integrate interaction into his work, an idea he will never stop exploring.

At the end of 1999, Sébastien Layral was invited by a Ruthénois sponsor to produce an exhibition at the Manoir Saint-Felix in Rodez (12). He presents a work of self-portraits, front, painted on canvas. This theme then becomes one of the essential supports for the journey of his reflection on the portrait, as a highlighting of the link between the portrait and the self-portrait, between the artist and his model.

Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf
Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf
Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf
Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf
Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf
Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf
Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf
Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf

Retrouvez Sébastien à la galerie 18 bis a Paris Metro Oberkampf

La peinture m'intéresse moins que ce qu'on peut en faire.

Sébastien Layral