My Trend Lab

My Trend Lab

Menu
Albé

Albé

Après deux albums au sein du groupe SingtankAlexandre de La Baume dévoile son projet Albé avec ce premier EP Face A contenant quatre titres inspirés par l'amour qu'il portait à sa meilleure amie et qui a nourri sa création. Au menu de Face A, on découvre Gêne, Valises, Henri, Egards, tous inspirés par des grands mélodistes comme Burt Bacharach ou le rock indé de années 90.

Volontairement foutraque et excessif, Albé y passe de couplets rageurs à des refrains plus lyriques, d’une complainte amoureuse à un rock nerveux, et jongle du français à l’anglais sans complexe. Enregistré directement sur son ordinateur portable  ou au téléphone, Face A nous plonge dans la riche vie intime, émotionnelle et sonore d'Albé qui dévoile en vidéo l'émouvant Valises.

After two albums in the band Singtank, Alexandre de La Baume unveils his project Albé with this first EP Face A containing four tracks inspired by the love he carried to his best friend and who fed his creation. On the menu of Face A, one discovers Gêne, Valises, Henri, Egards, all inspired by great melodists like Burt Bacharach or the indie rock of 90 years.
Voluntarily foutraque and excessive, Albé goes from raging couplets to more lyrical refrains, from a complaint amorous to a nervous rock, and juggles French to English without complex. Recorded directly on his laptop or on the telephone, Face A plunges us into the rich intimate, emotional and sound life of Albé who unveils in video the moving Valises.

 

1er Ep : Face A  Sortie le 09 juin chez Simple / Sony Music1er Ep : Face A  Sortie le 09 juin chez Simple / Sony Music

1er Ep : Face A Sortie le 09 juin chez Simple / Sony Music

Prends tes vieilles valises et reviens tard la nuit
L’hôtel fait crédit rouge vert étendu je prie
Prends tes vieilles valises prends tes reproches aussi
Le temps n’a pas de prise sur ces couloirs je crie

Albé

Albé a appris la musique à Paris dans les conservatoires de quartier, puis dans les bars le soir en flirtant avec toutes les musiques. De rencontres musicales en rencontres amicales, il côtoie un prof de piano allemand passionné de rythmiques africaines puis, quelques années plus tard, il s’envole pour la Chine où il continue son apprentissage auprès d’un prof de guitare perché dans une grande tour de Shanghai.

Après des études de Philosophie et d’Histoire et la Sorbonne, Albé vit six mois en Sibérie, six mois à Moscou, puis près de deux ans en Chine où il travaille dans la production de cinéma. Il ne cesse d’y écrire et travailler sa musique. Elle le rattrape pour de bon avec la création du groupe Singtank avec sa sœur, au sein duquel il compose deux albums sortis chez Warner, et l’écriture et la production de musique de films.

Son premier disque, en deux parties, est né de son amour inavouable pour sa meilleure amie, à qui il a commencé par déposer des chansons anonymes et très personnelles dans sa boîte aux lettres, signées Albé.

Volontairement foutraque et excessif, il y passe de couplets rageurs à des refrains plus lyriques, d’une complainte amoureuse à un rock nerveux, et jongle du français à l’anglais sans complexe.

Albé est un amoureux des grands mélodistes et arrangeurs à la Burt Bacharach, et Alessi Brothers, avec un goût aussi prononcé pour l'immédiateté et la sincérité plus rock de la grande scène indé des années 90 (Pixies, Smashing Pumpkins).

Le projet a été ressassé et turbiné en solitaire sur son ordi portable en voyage, sur des pianos et des guitares enregistrées à l’iPhone puis peu à peu assemblé avec l’aide et les conseils de collaborateurs intimes, d’Emile Larroche à la réalisation à Samy Osta au mix et Iris Kaltenbäck à la plume de certains textes.

Site officiel

Facebook

Albé learned music in Paris in the neighborhood conservatories, then in bars in the evening flirting with all the music. From musical encounters to friendly encounters, he meets a German piano teacher who is passionate about African rhythms and then, a few years later, he flees to China where he continues his apprenticeship with a guitar teacher perched in a large Shanghai.
After studying Philosophy and History at the Sorbonne, Albé spent six months in Siberia, six months in Moscow, and nearly two years in China where he worked in film production. He never stopped writing and working on his music. he made up for it for good with the creation of the group Singtank with his sister, in which he composed two albums released at Warner, and the writing and production of music of films.
His first record, in two parts, was born of his unavowable love for his best friend, to whom he began by depositing anonymous and very personal songs in his letterbox, signed Albé.
Voluntarily foutraque and excessive, it passes from raging couplets to more lyrical refrains, from a lament to a nervous rock, and juggles French to English without complex.
Albé is a lover of the great melodists and arrangers at Burt Bacharach and Alessi Brothers, with a taste for the immediacy and sincerity of the 90s indie rock scene (Pixies, Smashing Pumpkins).
The project was rehearsed and turbined solo on his laptop while traveling, on pianos and guitars recorded on the iPhone and then gradually assembled with the help and advice of intimate collaborators, from Emile Larroche to the realization To Samy Osta in the mix and Iris Kaltenbäck to the pen of certain texts.

Albé