My Trend Lab

My Trend Lab

Menu
Et si servir les leaders d'une société dystopique dictatoriale devenait notre quotidien ?                                    “The Handmaid's tale”

Et si servir les leaders d'une société dystopique dictatoriale devenait notre quotidien ? “The Handmaid's tale”

Et si servir les leaders d'une société dystopique dictatoriale devenait notre quotidien ?                                    “The Handmaid's tale”

Cette série dystopique qui glace le sang est une adaptation de La servante écarlate, un roman publié en 1985 par la Canadienne Margaret Atwood, The Handmaid's tale imagine une société totalitaire où les femmes ont été réduites en esclavage. Son héroïne, Offred (Elisabeth Moss) est une "handmaid", une servante chargée de porter les enfants de son maître. Car dans cet avenir terrifiant, les femmes fertiles sont rares, et les hommes les plus puissants en ont fait des machines à procréer. La mise en scène est oppressante, la lumière étouffante, l’interprétation finement exécutée, sur fond de musique électro angoissante, la série d'Hulu est un conte horrifique prenant. C'est aussi un récit politique, sur le harcèlement et le viol, l'objectification des femmes, et comment le fascisme justifie les pires monstruosités au nom de l'ordre et de la morale religieuse. Pour ne rien gâcher, les graines d'une rébellion sont semées dès les premiers épisodes, et on sent sous le récit intimiste un potentiel de suspense et d'action. Très prometteur. Inédite en France.

This blood-dystopic series is an adaptation of The Handmaid's Tale, a novel published in 1985 by Canadian-born Margaret Atwood. She imagines a totalitarian society where women have been enslaved. Her heroine, Offred (Elisabeth Moss) is a "handmaid", a maidservant charged with carrying the children of her master. For in this terrifying future fertile women are rare, and the most powerful men have made them procreative machines. The staging is oppressive, the light stifling, the interpretation finely executed, against a background of electro-anguishing music, the series of Hulu is a horrific taking tale. It is also a political narrative, about harassment and rape, the objectification of women, and how fascism justifies the worst monstrosities in the name of religious order and morality. In order to spoil nothing, the seeds of a rebellion are sown at the first episodes, and one feels under the intimist narrative a potential of suspense and action. Very promising. Unpublished in France.

Et si servir les leaders d'une société dystopique dictatoriale devenait notre quotidien ?                                    “The Handmaid's tale”