My Trend Lab

My Trend Lab

Menu
Métisses quelle perception a t-on de nous ?

Métisses quelle perception a t-on de nous ?

Métisses quelle perception a t-on de nous ?

Le terme métis (du mot latin mixtīcius ou mixtus qui signifie « mélangé »/« mêlé ») est employé, dans le langage courant, pour désigner des personnes nées de parents aux origines géographiques ou aux phénotypes différents.

wikipedia

Métisses quelle perception a t-on de nous ?

J’ai commencé un travail d’investigation sur la place et la perception des métisses à travers le monde, car c'est un sujet de société dont on parle peu.

Tout d’abord métisse est un mot fourre-tout que l’on utilise quand on n’arrive pas à définir l’origine de quelqu’un. Mais peu importe le métissage, vous serrez défini majoritairement par vos critères physiques.

I have started to investigate the place and perception of mix peoples throughout the world, for it is a society fact who is not such exposed.

First of all, Métis is a catchword that is used when you can not define the origin of someone. But regardless of the crossbreeding, you will define mostly by your physical criteria.

 

Nous avons un seul monde, mais il est divisé parce que nous avons tendance à penser qu'il y a plus de choses qui nous divisent que de choses qui nous unissent. L'agence de voyage Momondo a été fondée sur la conviction que tout le monde devrait être en mesure de parcourir le monde, de rencontrer d'autres personnes, et de faire l'expérience d'autres cultures et religions. Le voyage ouvre nos esprits : quand nous éprouvons quelque chose de différent, nous commençons à voir les choses différemment.

Etant moi-même issu de 2 parents métisse j’ai des origines, Juive, Belge d’Europe de l’est, d’Italie, d’Afrique du nord et d’Afrique du sud.

Je suis très clair, mais pour les gens je suis black, alors que mon père est couleur Obama, mais ne l’ayant jamais connue, ma culture africaine se limite aux reportages que j’ai vu sur Arte et à la collections de masque africain de ma mère, qui orné le salon parmi les décors provençaux.

Malgré mon melting pot, depuis petite, dans ma tête je suis blanche et je ne comprends pas pourquoi je suis la seul de mon école avec des cheveux qui ne bouge pas, je ne comprends pas pourquoi je suis différente, souvent on me fait ressentir que je ne suis pas pareil.

Un jour à l'école primaire quelqu'un m'a dit : "ta mère ce n’est pas ta vrai mère " -_-

Evidement elle est brune aux yeux bleu……………………………………

On me faisait sentir à demi-mot  que j’étais exotique, mais je vivais dans le sud de la France et je n’avais pas  encore conscience du communautarisme, je pensais encore à l’époque que l’on pouvait vivre tous ensemble sans préjugé.

Vers l’âge de 20 je me suis installé à Paris et j’ai découvert que les gens ne se mélangé pas et resté souvent groupé par ethnie et qu'ils vivaient dans des quartiers bien distinct,  le quartier chinois, le quartier juifs, les quartiers populaire et ainsi de suite.

Ce qui me choque en France c’est que l’on me demande toujours mes origines, qu’on me colle une étiquette car les blancs vont me dire que je suis noir et les noir vont me dire que je suis blanche (Toubab)………alors je suis quoi moi dans tout ça ?

Et bien je dirais que je n'ai pas à choisir de camps et surtout pas à rendre des comptes, ni me justifier.

Ce qui est paradoxal c’est que, quand je vais à l’étranger je suis française un point c’est tout

J’aime bien me définir comme citoyenne du monde et je n’aime pas mettre les gens dans des cases, mais je me pose beaucoup de questions mon amis est Asiatique, alors quand nous auront des enfants que seront-ils ?, comment seront ils perçu ?

 

Being myself from 2 Métis parents I have origins, Jewish, Belgian from Eastern Europe, Italy, North Africa and South Africa.

I am very clear, but for people I am black, while my father is color Obama, but having never known him, my African culture is limited to the reports I saw on Arte and the collections of African mask Of my mother, who adorned the drawing-room among the Provencal decorations.

In spite of my melting pot, from small, in my head I am white and I do not understand why I am the only one of my school with hair that does not move, I do not understand why I am different, often it makes me feel that I'm kind of outsider.

One day in elementary school someone said to me: "your mother is not your true mother" -_-

Obviously she is brunette with blue eyes ..........................................

It made me feel half-hearted that I was exotic, but I lived in the south of France and I was not yet conscious of the communitarianism, I still thought at the time that we could live all together without prejudice.

At around the age of 20, I moved to Paris and discovered that people did not mix and often stayed together by ethnicity and lived in very distinct neighborhoods, the Chinatown, Jewish neighborhood, Popular neighborhoods and so on.

What shocks me in France is that they always ask me my origins, that I stick a label because the whites will tell me that I am black and the black will tell me that I am white (Toubab) ... ...... so what am I in all this ?

Well I would say that I do not have to choose camps and especially not to account or justify myself.

What is paradoxical is that when I go abroad I am French a point that's all

I like to define myself as a citizen of the world and I do not like to put people in boxes, but I ask myself a lot of questions my friends are Asian, so when will we have children what will they be? perceived ?

D’ailleurs en parlant d’Obama je suppose que vous savez que sa mère est de souche Irlandaise et son père Kenyan, mais alors pourquoi dit-on qu’il est noir Américain ?

Aux États-Unis, être noir ne se voit pas forcément. En effet, des personnes à la peau extrêmement claire se disent noirs ou afro-américains parce qu'un de leurs parents est noir ou métis. Être noir aux États-Unis est une question d'identité socio-historique et culturelle, pas uniquement la description d'une couleur de peau.

«One-drop rule»

D'un point de vue français, il est assez étrange d'entendre quelqu'un se dire noir alors qu'il a l'air blanc. En France, ces personnes se diraient probablement métisses, mais ce n'est pas le cas aux États-Unis.

La NAACP, l'organisation antiraciste pour laquelle travaillait Rachel Donezal à Spokane dans l’État du Washington, était depuis 2014 dirigée au niveau national par Benjamin Jealous, qui n'a pas l'air noir du tout. Mais sa mère est noire et, depuis qu'il est étudiant, il est militant antiraciste. On peut évidemment être militant antiraciste et blanc, mais quelqu'un comme Benjamin Jealous se définit comme noir, se sent comme faisant partie de la communauté afro-américaine.

Cette situation vient du fait qu'historiquement la société esclavagiste et ségrégationniste américaine avait imposé cette identité avec la règle d’une seule goutte de sang («one-drop rule»), selon laquelle toute personne ayant un ancêtre noir était considérée comme noire.

(Source : http://www.slate.fr)

 

Speaking of Obama I suppose you know that his mother is Irish and his father Kenyan, but then why is it said that he is black American ?

In the United States, being black is not necessarily seen. Indeed, people with extremely light skin say they are black or African American because one of their parents is black or half-breed. Being black in the United States is a matter of socio-historical and cultural identity, not just the description of a skin color.

"One-drop rule"

From a French point of view, it is quite strange to hear someone say he is black while he looks white. In France, these people would probably say Métis, but this is not the case in the United States.

The NAACP, the anti-racist organization for which Rachel Donezal was working in Spokane, Washington, had been headed nationally by Benjamin Jealous, who does not look black at all. But his mother is black and, since he is a student, he is an anti-racist activist. One can obviously be anti-racist and white militant, but someone like Benjamin Jealous defines himself as black, feels like being part of the African American community.

This situation stems from the fact that historically the American slavery and segregation society had imposed this identity with the one-drop rule, according to which anyone with a black ancestor was considered black.

(Source: http://www.slate.fr)

J’ai également découvert des histoires touchantes à propos des métisses *blasian dont on parle rarement, voir jamais en France et ce n’est que le début de mes recherches.

*C'est un mélange entre une personne (ayant des origines) Noire et une personne (ayant des origines)Asiatique.

Pour la jolie histoire ce sont les militaire afro-américain qui ont occupé des base en Corée et au japon qui ont eu des enfants avec des asiatiques, mais il a aussi les métisses oublié du Congo.

Très marginal il y a quelque décennie on peut tout de même constater qu’il y a de plus en plus de métissage surtout avec la nouvelle génération qui a une vision moins cloisonné du monde.

I have also discovered touching stories about the blasian * meixed peoples that we rarely talk about, never see in France and this is only the beginning of my research.

* It is a mixture between a person (having origins) Black and a person (having origins) Asian.

For the pretty story it is the African-American military who occupied bases in Korea and Japan who had children with Asians, but also the forgotten Métis of the Congo.

Very marginal a decade ago we can still see that there is more and more crossbreeding especially with the new generation which has a vision less cloisonné of the world.

Les enfants métis blasians oubliés - et parfois tués

Les métis eurasiens, rois du showbiz thailandais, les blasians moins bien lotis

J’ai donc commencé à faire des recherches afin de savoir ce que c’était d’être métisse dans le monde.

Nous sommes tous diffèrent et notre vision des choses également je voudrais donc savoir comment  vous  vivez  votre métissage et quel sont vos expériences.

Je souhaite donc recueillir les différents témoignages de métisses de toutes origines, afin de savoir quelle est notre place dans la société et comment nous somme perçu, car être métisse est une vrai force mais parfois il est très compliqué de trouver sa place et son identité.

Les métisses véhiculent un fantasme et  sont souvent utilisé pour représenter des minorités ethniques, mais qui sommes-nous vraiment ?

N’hésitez pas à me contacter si vous vous sentez concerné ou que vous avez quelques choses à dire, j’ai besoin de vous. ^^

 

So I started researching what it was like to be a person with differents originns in this world.

We are all different and our vision of things also so I would like to know how you live your crossbreeding and what are your experiences.

So I want to collect the different testimonies of Mixed peoples from all origins, to know what our place in society is and how we are perceived, because being a Métis is a real force but sometimes it is very complicated to find its place and its identity.

Mixed peoples convey a fantasy and are often used to represent ethnic minorities, but who are we really?

Feel free to contact me if you feel concerned or you have a few things to say, I need you. ^^

Métisses quelle perception a t-on de nous ?